Les conseils

La vision de l’enfant se construit mois après mois, dès la naissance. Il est conseillé de consulter un ophtalmologue spécialisé aux 2 ans de l'enfant.

Soyez attentifs aux attitudes de vos enfants, observez-les pendant qu’ils jouent et qu’ils découvrent leur environnement. Certains signes vous aideront à détecter des déficiences ophtalmiques.

Chez le bébé

Avant 6 mois :

  • Il se frotte les yeux comme s’il éprouvait de la gêne.
  • Il ne dirige pas son regard vers la lumière ou, à l’inverse, il la fuit énergiquement.
  • Il ne sourit pas aux visages familiers, ne s’anime pas à la vue de son biberon, ne joue pas avec ses mains.

Après 6 mois :

  • Il ne saisit pas les objets pour les porter à sa bouche, ne tend pas la main vers un jouet qu’on lui présente.

Chez l’enfant

Les signes d’hypermétropie :

  • Manque de concentration, agitation.
  • Il a souvent des maux de tête.
  • Les yeux rouges.
  • Une fatigue anormale en fin de journée.
  • Il écrit la tête penchée ou collée sur ses cahiers.

Les signes de myopie :

  • Il est très près de la télévision.
  • Il a des difficultés à attraper une balle.
  • Il plisse les paupières pour voir au loin.

Les signes d’astigmatisme :

  • Il peut avoir un port de tête particulier (tête penchée).
  • Il n’écrit pas droit sur les lignes de son cahier, signe d’astigmatisme important.

Face au soleil

Comme pour sa peau, protéger très tôt les yeux de votre enfant du soleil grâce à une bonne paire de solaires est très important.

En effet, jusqu’à 14 ans, les yeux de vos enfants sont très vulnérables : le cristallin ne joue pas totalement son rôle de filtre et laisse passer les UV jusqu’à la rétine, ce qui va créer à terme des lésions irréversibles de l’œil.

Choisissez des verres solaires garantissant un filtre 100% UVA et UVB (tous les verres teintés ne protègent pas des UV).
Vérifiez que l’indice de protection soit au minimum 3 et que le marquage CE soit présent.

Au quotidien

Quand votre enfant lit ou travaille, prévoyez une source de lumière derrière lui ou sur le côté pour éviter une luminosité trop éblouissante et donc fatigante pour les yeux.

Devant la télévision et les jeux vidéos, mettez 3 mètres de distance minimum.

La 3D est dangereuse pour les enfants car leur système visuel est en plein développement et est donc encore fragile.

Le temps passé devant les écrans augmente le temps d’endormissement et altère le sommeil.

Devant un ordinateur, optez pour une distance de 60 à 80 cm.

 


Choisir sa monture

Le choix des lunettes pour les enfant est capital pour l’évolution de son défaut visuel. En effet, la monture doit avant tout lui plaire. Cet élément est essentiel, plus la lunette sera portée plus le traitement sera efficace.

De 0 à 3 ans

  • Des formes hautes qui permettent de couvrir tout le champ de vision car l’essentiel de l’environnement visuel des enfants se situe en hauteur (compte tenue de leur petite taille)
  • Des matériaux anallergiques et souples (alliage d’acétate et de silicone) pour le confort et la sécurité en cas de choc
  • Des montures plastique et monoblocs conseillées
  • Des branches souples
  • Un pont large pour s’adapter à la morphologie de leur petit nez
  • Un ajustage fréquent

De 3 à 8 ans

  • Des montures plastique adaptées au visage de l’enfant
  • Des branches souples
  • Des charnières renforcées car elles sont souvent malmenées
  • Un nez silicone ou plaquettes anatomiques
  • Un ajustage régulier